L’optique de A à Z
Dictionnaire d’Optique

Logo de Zeiss Vision France, partenaire de Dicoptic, le dictionnaire de l'optique

Cut To Hard Polish


home

Retour à l’accueil

Cut To Hard Polish 

Définition :

Cette technique, dérivée de la technologie de surfaçage conventionnelle, a pour but de supprimer l’opération de doucissage par rodage, qui n’est pas toujours simple à maîtriser. Le principe est d’intégrer le doucissage à l’opération d’ébauchage dans la même machine.

On utilise aussi parfois le terme de Hard Cut To Polish (HC2P). Cette technique, dérivée de la technologie de surfaçage conventionnelle, a pour but de supprimer l’opération de doucissage par rodage, qui n’est pas toujours simple à maîtriser. Le principe est d’intégrer le doucissage à l’opération d’ébauchage dans la même machine.
Cette technologie a toutefois quelques limites, on ne peut généralement l’utiliser que pour des courbures inférieures à environ 10.00 dioptries, un cylindre 4.00 maximum et à ma connaissance, elle ne fonctionne pas pour les verres minéraux.

Calcul (Calculation)
Comme pour la technologie conventionnelle, la surface concave du verre est torique et le calcul doit déterminer les deux courbures du tore à usiner, la cote d’ébauche permettant d’obtenir l’épaisseur au centre du verre, les paramètres d’orientation et d’inclinaison à générer au glantage ou à l’ébauchage et les cotes de détourage.
La cote d’ébauche est toutefois légèrement différente par rapport au processe standard, de 0.3 mm environ puisqu’il n’est pas nécessaire de prendre en compte l’épaisseur enlevée au doucissage.

Matière première (The row material)
Comme pour le process conventionnel, on utilise des semi-finis dont la face frontale est sphérique, asphérique ou progressive.

Plastification (Taping)
Identique au process conventionnel

Glantage (Blocking)
Identique au process conventionnel

Ebauchage et Tournage (Generating and turning)
Après un ébauchage conventionnel, la machine réalise une passe finale d’environ 0.1 mm de profondeur pour obtenir une surface suffisamment lisse pour être polie directement. La passe d’ébauchage est réalisée avec un outil tournant (meule à couteaux) et la passe de finition est réalisée avec un outil fixe (pastille polycristalline ou un cristal de diamant) et c’est le verre qui tourne comme dans le principe d’un tour d’usinage mécanique (d’où le terme de tournage).

Outillage (Tooling)
Identique au process conventionnel, on utilise le même type d’outil en aluminium dit « outil dur » d’où le nom de « Hard Polish ».

Polissage (Polishing)
Le polissage est ici identique au polissage conventionnel mais selon la qualité du tournage, le polissage est parfois plus long qu’en standard.

Déglantage, Nettoyage et contrôle (Deblocking, washing and control)
Le reste des opérations est identique au process conventionnel

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *